Pour les structures assignées à la catégorie de conception sismique C, les pieux précontraints préfabriqués doivent avoir un renfort transversal conformément au présent article. Groupe R-3 et occupation U de la catégorie D de conception sismique, ne dépassant pas deux étages de construction de cadre lumineux. Le renforcement doit être fourni lorsque l`analyse l`exige. Les fondations concrètes sont autorisées à être jetées contre la terre où, de l`avis du fonctionnaire du bâtiment, les conditions du sol n`exigent pas de coffrage. Pour les occupations du groupe R-3 et U ne dépassant pas deux étages de construction de cadre lumineux, le renfort est autorisé à être placé après bétonnage, alors que le béton est encore dans un état semi-fluide, et l`exigence de couverture en béton est autorisée à être réduite à 2 pouces (51 mm), à condition que la méthode de construction puisse être démontrée à la satisfaction du fonctionnaire du bâtiment. La capacité de charge axiale ultime doit être déterminée par un professionnel de la conception agréé en tenant compte des règlements totaux et différentiels tolérables à la charge de conception conformément à la section 1810. Pour les structures affectées à la catégorie D, E ou F de conception sismique, des éléments de Fondation profonds sur les sites de classe E ou F de site, déterminés dans la section 1613. Lorsque des dalles d`argile structurales ou des unités de maçonnerie en béton creux sont utilisées pour les piliers soutenant les poutres et les poutrelles, les espaces cellulaires doivent être remplis solidement avec du béton ou du mortier de type M ou S. Sol expansif.

Les sites de classe E ou F doivent être reliés par des liens. Catégories de conception sismique C à F. les matériaux de protection doivent être appliqués aux éléments de manière à ne pas être rendus inefficaces par l`installation. Les micropieux subséquents ne doivent pas être percés à proximité d`éléments qui ont été jointés jusqu`à ce que le coulis ait eu suffisamment de temps pour durcir. Le sable doit être compacté à fond en tamponnement en couches d`au plus 8 pouces (203 mm) de profondeur. Le coefficient de sécurité contre le glissement latéral doit être considéré comme la résistance du sol disponible à la base de la paroi de soutènement divisée par la force latérale nette appliquée au mur de soutènement. Le rapport de renfort longitudinal minimal doit être 0. Lorsqu`une structure est assignée à la catégorie D, E ou F de conception sismique, les semelles individuelles de propagation sont fondées sur le sol défini à la section 1613.